CR du 14 octobre 2005

Compte-rendu de la réunion du 14 octobre 2005

Personnes présentes (par ordre alphabétique) :

  • Claude APFFEL, directeur du GIHP
  • Bernadette BERTHOLET, responsable du SRAI Alsace-Lorraine de l’AFM
  • Louis BONET, président de l’AGI et du GIHP
  • Dominique BOUCHERAT, présidente du GIAA
  • Denis BUREL, directeur du CAPS
  • Eric CHENUT, vice-président de l’APAJH
  • Robert CORDIER, technicien d’insertion du SRAI Alsace-Lorraine de l’AFM
  • Luis DA SILVA, administrateur de l’AMIH
  • Agnès DONZELLE, vice-présidente de l’AMIH
  • Chantal HAVEN, présidente du GEIST 21
  • Michel HENNEMANN, administrateur de l’AMIH
  • Brigitte HENNEQUIN, directrice de l’AGI
  • Marie HERVE, administratrice de l’APEDA
  • Renée HIPONA, représentant départementale de l’APF
  • Jacques JEANJEAN, président de l’AEIM
  • Hélène MARCHAL, présidente de l’association Espoir Lorrain des Devenus Sourds
  • Geneviève MAUGUIN, directrice de l’URAPEDA et vice-présidente de l’APEDA
  • Gérard PERDREAU, représentant des familles de l’association AFM
  • Thierry POOR, secrétaire général du Cercle des Sourds
  • Thérèse PRECHEUR, présidente départementale de l’UNAFAM
  • Jean SCHAMBERGER, secrétaire général de la FNATH
  • Nathalie TRABUCCO, Présidente de l’AMIH
  • François VOINSON, directeur d’ESPOIR 54
  • Jean-Marie VANZO,  chef du service AISPAS

La réunion s’est déroulée dans une ambiance sympathique et les échanges ont duré environ deux heures.

 

AXE DE REFLEXION N°1 :

Un premier axe de réflexion a concerné la remise en question de la présence des établissements publics de Rosières Aux Salines parmi les représentants des associations au sein du bureau exécutif de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Toutes les associations présentes ont été d’accord pour dire que cet organisme a toute sa place au sein de la MDPH, mais pas dans le collège des associations.

Denis BUREL a pris la parole en évoquant le fait qu’il comprenait la situation. Pour lui, une demande a été faite par les établissements pour siéger à la MDPH sans demander d’intégrer le collège des associations. L’essentiel pour eux étant d’intégrer le GIP et le bureau exécutif de cette Maison.

 

AXE DE REFLEXION N°2 

Le deuxième point a été consacré à la répartition des voix associatives au sein du bureau exécutif de la MDPH.

Vu le nombre des associations et la diversité des points de vue, les associations présentes demanderont l’obtention de sièges pour les suppléants.

 

Postuleront au bureau exécutif les personnes suivantes :

  1. Pôle déficience auditive :
  • titulaire : Madame Marie Hervé (APEDA)
  • suppléante : Madame Hélène MARCHAL (ESPOIR LORRAIN DES DEVENUS SOURDS)

Associations représentées par ce pôle sont : Cercle des Sourds, Espoir Lorrain des Devenus Sourds, URAPEDA, APEDA et AISPAS

  1. Pôle déficience visuelle :
  • titulaire : Mademoiselle Isabelle CHAUVEL (AVH)
  • suppléante : Madame Dominique BOUCHERAT (GIAA)

Associations représentées par ce pôle sont : AVH et GIAA

  1. Pôle déficience motrice :
  • titulaire : Madame Renée HIPONA (APF)
  • suppléant : Monsieur Gérard PERDREAU (AFM)

Associations représentées par ce pôle sont : AFM et APF

  1. Pôle déficience psychique :
  • titulaire : Madame Thérèse PRECHEUR (UNAFAM)
  • suppléant : Monsieur VIRION (AFTOC)

Associations représentées par ce pôle sont : AFTOC, UNAFAM et ESPOIR 54

  1. Pôle déficience mentale :
  • titulaire : Monsieur Jacques JEANJEAN (AEIM)
  • suppléant : en attente de désignation

Associations représentées par ce pôle sont : AEIM, en attente de désignation

  1. Pôle « Laïcité et intégration » :
  • titulaire : Monsieur Gilbert BERBAIN (APAJH)
  • suppléante : Madame Chantal HAVEN (GEIST 21)

Associations représentées par ce pôle sont : APAJH, GEIST 21, « vivre avec l’autisme »

  1. Pôle AGI, ALAGH, GIHP et SISU:
  • titulaire : Monsieur Louis BONET (GIHP)
  • suppléant : Monsieur Gilbert THIBAUT (ALAGH)

Associations représentées par ce pôle sont : AGI, ALAGH, GIHP et SISU

 

AXE DE REFLEXION N°3 

Un dernier point a fait émerger le désir des personnes présentes de se retrouver régulièrement en dehors du CDCPH et de la MDPH. En effet, la naissance d’un collectif associatif permettrait :

  • que chaque association siégeant ou non au CDCPH ou à la MDPH puisse s’exprimer sur la problématique du handicap, afin de faire remonter les besoins du public handicapé auprès des associations élues ;
  • à toutes les associations d’être informées des décisions prises au sein de la MDPH ;
  • l’intégration à tout moment de nouvelles associations au sein du collectif ;
  • l’échange d’informations et l’aide à la compréhension de certains textes de lois, décrets, etc.

Les associations ont souhaité se réunir, après le prochain CDCPH (28 octobre 2005), dans les locaux de l’AMIH, lundi 28 novembre, à 14h30.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.