Quel accompagnement pour un enfant en situation de handicap ?

Aspects humain, financier, matériel… quelles sont les prestations pour soutenir les parents et leur enfant en situation de handicap ? Une maison départementale des personnes handicapées (Mdph) nous apporte son éclairage.

Dès la naissance d’un enfant, qu’il soit valide ou en situation de handicap, la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) propose une prime à la naissance, une allocation de base et le complément du libre choix de mode de garde (Cmg). « Si l’enfant est en situation de handicap ou gravement malade, les parents aidants à domicile peuvent recevoir l’allocation journalière de présence parentale (Ajpp) », explique Bernadette Mertens, directrice adjointe de la maison départementale des personnes handicapées (Mdph) de la Creuse.

L’équipe pluridisciplinaire de la Mdph évalue ensuite le handicap et prend en compte le projet de vie pour attribuer différentes prestations accordées  par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph). La première est l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh). Elle est décidée par la Cdaph et versée par la caisse d’Allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (Msa).

« Six compléments à l’Aeeh prennent en compte le recours à une tierce personne et/ou les dépenses coûteuses liées au handicap », précise Bernadette Mertens. Si le parent assume seul la charge de l’enfant et bénéficie d’un complément Aeeh au titre du recours à une tierce personne, il bénéficie d’un montant majoré.

Accueil et intégration en milieu scolaire

Côté scolarisation, les aides sont regroupées au sein du projet personnalisé de scolarisation (Pps). « Des services spécialisés, dont l’objectif est le développement de l’autonomie des enfants, peuvent intervenir », poursuit la directrice adjointe. Une assistance humaine en milieu scolaire peut être attribuée pour aider à l’accueil et l’intégration des enfants handicapés.

La Prestation de Compensation du Handicap (Pch) apporte, quant à elle, un financement pour répondre aux besoins en aide humaine, matérielle, animalière ainsi qu’en aménagement du logement et du véhicule des parents. Bernadette Mertens développe : « Pour déterminer les besoins de compensation, la Mdph veille particulièrement à rencontrer l’enfant, ses parents, mais aussi l’assistante sociale, le médecin, l’ergothérapeute ou le référent d’insertion scolaire. Ceci pour recueillir un maximum d’éléments médico-sociaux. »

D’autres aides financières peuvent émaner du service départemental d’action sociale, du centre communal d’action sociale (Ccas) et d’une mutuelle. De nombreuses pistes existent, n’hésitez donc pas à faire appel à un service social pour vous guider.

Pour aller plus loin

Le site handicap-agir-tot.com

Le site enfant-different.org

« Dépistages et prévention chez l’enfant » sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé

Les articles de la CAF :

« Retards de développement : des centres vous accompagnent ! »

« Parents d’enfants handicapés : vous n’êtes pas seuls ! »

« Comment réagir à l’annonce du handicap de son enfant ? »

Source : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/vivre-avec-un-handicap/enfant-et-handicap/quel-accompagnement-pour-mon-enfant-handicape

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.