FAQ : Aide à la gestion de la reprise d’activité par les Établissements et Services Médico-Sociaux dans le champ du handicap. Version au 20 mai 2020.

Ce document est issu de la volonté conjointe de l’ARS Grand Est et des fédérations médico-sociales de conduire une réflexion partagée et proactive sur la période de déconfinement. L’objectif commun est de réduire au maximum le nombre de victimes du Covid-19, tout en garantissant un accueil et/ou un accompagnement garantissant la bientraitance des personnes en situation de handicap et la prise en considération de leurs aidants.

Les fédérations médico-sociales sont conscientes que la période de déconfinement va imposer à chacun (gestionnaire, équipes professionnelles, familles, personnes accompagnées) de prendre une part de prise de risque. En effet, la population en situation de handicap, même si elle ne coïncide pas majoritairement avec le profil type des personnes les plus en risque, présente un niveau de vulnérabilité élevé face au Covid-19. Le risque supplémentaire d’infection chez des personnes en situation de handicap à risque de formes graves de Covid-19 peut provenir de difficultés à appliquer les mesures barrières pour elles-mêmes ou pour leur entourage, ou de difficultés à repérer les signes d’une infection à SARS-CoV-2 en cours.[1]

Après huit semaines de confinement où la mise en suspens de la vie sociale a permis de protéger la population, la question est aujourd’hui de savoir comment on décide de revivre. Cela impose de donner des points de repères à tous pour rechercher un équilibre juste entre prise de risque et protection, dans un contexte où le déconfinement va irrémédiablement élever le niveau de risque de propagation. Comme l’énonce le Haut Conseil de la Santé publique, « la définition d’un risque n’a de sens que si elle s’inscrit dans la comparaison d’un bénéfice escompté à un risque anticipé ».[2]

A cette fin, le souhait global des acteurs à l’origine de la présente note est de faciliter l’organisation des établissements et services accueillant et accompagnant les personnes en situation de handicap, enfants, adolescents et adultes, pour qu’elles restent des organisations barrière à la circulation du Covid.

Les éléments présentés reposent sur trois principaux axes :

  • Un rappel des dimensions incontournables de doctrine nationale (à laquelle ce document ne se substitue pas)
  • Des réflexions et retours d’expériences des opérateurs de terrain
  • Des partages d’outils ou de bonnes pratiques.

Ce document, élaboré en l’état des connaissances, a été actualisé le 20 mai 2020 (les modifications figurent en orange), et a vocation à être actualisé au fil du temps.


[1] Haut Conseil de la Santé Publique, Avis relatif à la possibilité de déconfinement ou du maintien à domicile des personnes en situation de handicap dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, 5 mai 2020, p.16

[2] Idem, p.18.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.