Le juge des tutelles remplacé par le Juge des contentieux de la protection.

Depuis le 1er janvier 2020, un nouveau juge a fait son apparition au sein des tribunaux français : celui des contentieux de la protection. Il remplace le juge des tutelles. Ce changement concerne, notamment, les personnes majeures protégées.

Depuis le 1er janvier 2020, un nouveau juge a fait son apparition au sein des tribunaux français, le juge des contentieux de la protection. Il remplace le juge des tutelles qui, depuis, n’existe plus. Cette nouvelle appellation est issue de la loi n°2019-222 du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice. En matière de droit du handicap, on a observé ces dernières années un certain nombre de changements au sein des juridictions. Pour mieux comprendre les nouvelles fonctions de ce juge, voici d’abord un point sur les nouveautés de l’organisation juridique…

Janvier 2019 : de nouveaux pôles sociaux

En premier lieu, la loi n°2016-547 du 8 novembre 2016 de modernisation de la Justice du XXIème siècle a supprimé les Tribunaux du contentieux de l’incapacité (TCI), les Commissions départementales d’aide sociale (CDAS), la Commission Centrale d’aide sociale (CCAS) ainsi que les Tribunaux des affaires de sécurité sociale (TASS). Ils ont été remplacés, au sein d’une grande majorité de Tribunaux de grande instance, par la création d’un « pôle social ». Cette réforme a été mise en place au 1er janvier 2019. Donc, depuis cette date, les contentieux ont été repris par les pôles sociaux des Tribunaux de grande instance.

Mars 2019 : fusion de tribunaux

Puis une nouvelle réforme est intervenue, celle du 23 mars 2019 (loi n°2019-222 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice). Cette loi a mis en place une nouvelle organisation des juridictions en créant des Tribunaux judiciaires qui fusionnent, ainsi, les Tribunaux d’instance (dans lesquels siégeaient les Juges des tutelles) et les Tribunaux de grande instance. Ainsi, les Tribunaux d’instance et les Tribunaux de grande instance, situés dans une même ville, sont désormais regroupés en une juridiction unique : le Tribunal judiciaire. Le Tribunal d’instance situé dans une commune différente d’un Tribunal de grande instance devient une chambre détachée de ce Tribunal judiciaire, appelée Tribunal de proximité. Aucun Tribunal n’est supprimé mais l’appellation des juridictions change.

Juge : nouveau nom, nouvelles compétences

Le Juge des contentieux de la protection est donc un juge spécialisé du Tribunal judiciaire ou du Tribunal de proximité. Il est compétent pour les affaires suivantes :

  • la protection des majeurs,
  • les baux d’habitation,
  • les crédits à la consommation,
  • les expulsions,
  • le surendettement.

Rappelons qu’auparavant, le juge des tutelles n’était compétent « que » pour la protection des majeurs. Dorénavant, le Juge des contentieux de la protection à élargi son champ de compétences à d’autres domaines. Concernant sa saisine et la procédure, elles restent identiques à celles mises en place devant l’ancien juge des tutelles.

Auteure : Alexandra Grevin, avocat à la Cour, spécialisée dans le droit du handicap, auteure de Droit du handicap et procédures (éditions Puits Fleuri). Elle est également co-fondatrice du cabinet Fragilis, spécialisé dans le domaine du conseil aux familles concernées par le handicap ou le grand âge (lien ci-dessous).

Source : https://informations.handicap.fr/a-juge-tutelles-existe-plus-remplace-par-qui-30387.php

Laisser un commentaire