La pension d’invalidité associe invalidité et travail.

Une réduction de la capacité de travail s’accompagne inévitablement d’une baisse de salaire. La pension d’invalidité, attribuée sous conditions médicales et administratives, permet de compenser cette perte de revenu.

A la suite d’un accident ou d’une maladie d’origine non professionnelle, vous pouvez être reconnu invalide si votre capacité de travail et de gain est réduite d’au moins deux tiers. A ce titre, une pension d’invalidité est envisageable afin de compenser votre perte de salaire.

L’attribution et le montant de la pension d’invalidité dépendent de l’âge et de la pathologie diagnostiquée. «Il faut avoir moins de 62 ans et remplir des conditions à la fois médicales – maladie ou séquelle d’un accident de la route ou domestique –et administratives», explique Catherine Duparc, manager du service régional invalidité de la Cpam de Rouen-Elbeuf-Dieppe (Seine-Maritime). Il faut également être rattaché au régime des salariés avec un volume de six cents heures de travail au cours des douze derniers mois avant l’arrêt de travail.

Le montant de la pension d’invalidité dépend de deux critères : la catégorie d’invalidité et les revenus perçus. Il existe trois catégories de montants : «Soit le salarié perçoit30 % de la moyenne des dix meilleures années revalorisées, soit 50 % sans majoration, soit 50 % avec majoration pour tierce personne quand le salarié est lourdement handicapé», détaille Catherine Duparc.

Des cumuls possibles

Une fois allocataires de la pension, les assurés peuvent continuer à travailler. Ils bénéficient, par ailleurs, de la prise en charge à 100 % de leurs soins (sauf vignettes bleues, dépassements d’honoraire et transports).

«Ils peuvent aussi cumuler leur pension avec une partie de l’allocation aux adultes handicapés (Aah), l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi), la pension de réversion, la pension de vieillesse de veuf/veuve et la retraite anticipée », précise Catherine Duparc. Sans oublier la possibilité de percevoir une assurance « incapacité, invalidité, perte d’autonomie » par une caisse de prévoyance privée ou contractée éventuellement par l’employeur.

Le formulaire « demande de pension d’invalidité » est disponible sur le site ameli.fr. Provisoire, cette pension peut être révisée, suspendue ou supprimée selon l’évolution de votre situation.

En savoir plus

« Pension d’invalidité : démarches et prise en charge » sur le site de l’Assurance Maladie

« Pension d’invalidité de la Sécurité sociale » sur le site officiel de l’administration française

« Le montant de votre pension d’invalidité » sur le site de l’Assurance maladie

« Je perçois une pension d’invalidité » sur le site Info retraite

« Pension d’invalidité » sur le site du secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre chargé des personnes handicapées

Source : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/vivre-avec-un-handicap/vos-droits/une-pension-qui-associe-invalidite-et-travail

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.