Handicap et vieillissement : l’Uniopss interpelle 2 ministres et lance une grande enquête sur les besoins.

L’Uniopss, au travers d’une lettre ouverte transmise le 26 février au ministre des Solidarités de la Santé, réclame l’ouverture d’une réflexion d’ampleur sur l’avancée en âge des personnes en situation de handicap.

Dans une lettre transmise le 26 février à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ainsi qu’à Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, l’Uniopss demande l’ouverture d’un chantier d’envergure sur l’accompagnement de l’avancée en âge des personnes en situation de handicap.

Selon l’Union, depuis plus de quarante ans, les diagnostics et les rapports se succèdent sur le sujet du vieillissement des personnes en situation de handicap. Tous constatent la réalité de cette avancée en âge, tous pointent du doigt le manque de solutions adaptées et tous regrettent l’absence de politique publique nationale structurée et dédiée à ce public.

Pourtant, force est de constater que le sujet de l’avancée en âge des personnes handicapées n’a jusqu’ici pas été anticipé, entraînant des réponses parcellaires et inadaptées, laissées la plupart du temps à l’initiative unique des acteurs associatifs au niveau local.
L’Uniopss et ses adhérents appellent donc le gouvernement à se saisir concrètement de ce sujet majeur afin de lever les freins qui l’entourent.  

Le réseau Uniopss-Uriopss a lancé le 25 février une enquête auprès de ses adhérents sur l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes. Une problématique encore mal connue.

Fort des récentes annonces du président de la République lors de la Conférence nationale du handicap, le réseau Uniopss-Uriopss engage un travail en profondeur sur la question de l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes au travers d’une enquête lancée le 25 février dernier.

Nombreuses sont en effet les difficultés pour la prise en compte des besoins particuliers de ces publics : absence d’étude précise sur les personnes concernées, manque de formation des professionnels, manque de places et de financements adaptées, structuration d’offres inégales selon les territoires, défaut d’anticipation, cloisonnement des secteurs, barrières juridiques pour passer d’une prise en charge à une autre.

Par cette enquête, l’Uniopss souhaite ainsi disposer d’une vision panoramique et qualitative des besoins du secteur concernant ce sujet majeur, mais également pouvoir caractériser précisément les difficultés et remonter les bonnes pratiques auprès des pouvoirs publics.

Source : https://www.uniopss.asso.fr/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.