La Scolarisation des Enfants Hospitalisés.

Votre enfant est hospitalisé pour un long séjour ? Ce n’est pas un frein à sa scolarité. Si les conditions le permettent, la continuité d’apprentissage est assurée grâce aux services de l’Education nationale.

Chaque année, environ 11 000 élèves, accidentés ou souffrant d’une maladie chronique ou de longue durée, sont scolarisés dans les établissements hospitaliers et sanitaires. «Selon les situations locales, il existe des professeurs de l’Education nationale nommés pour enseigner au sein de l’hôpital, précise Chantal Yandza, présidente de la Femdh (Fédération pour l’enseignement des malades à domicile et à l’hôpital). Ce sont surtout des professeurs des écoles. » A partir du collège, la diversité des parcours demande, en effet, des réponses diverses et adaptées.

Près de 800 enseignants spécialisés sont affectés dans des hôpitaux ou maisons d’enfants à caractère sanitaire. «En fonction de la taille des établissements, il arrive que ce soit uniquement des professeurs bénévoles : enseignants à la retraite ou volontaires ayant un niveau d’études bac +5, poursuit Chantal Yandza. Ils interviennent alors dans le cadre d’une convention passée avec l’Education nationale. »

Les cours peuvent avoir lieu dans la chambre d’hôpital ou dans une salle appropriée. L’enseignant est en liaison avec les parents ou l’établissement d’origine afin que les cours correspondent à la progression de la classe. 

En fonction de l’état de santé

Le service médical prime sur l’enseignement, et l’autorisation des médecins (temps accordé, fréquence…) est indispensable. Dès l’arrivée du jeune malade, l’enseignement est donc proposé en fonction de son état de santé. Une personne du service (cadre infirmier, animatrice, etc.) est désignée référente des enseignants et de la famille.

A la sortie de l’hôpital, si votre enfant ne peut reprendre tout de suite le chemin de l’école, les professeurs peuvent le suivre à domicile. Au-delà de deux semaines, le Sapad (service d’assistance pédagogique à domicile) prend le relais. Il fait appel aux enseignants de l’élève ou à des enseignants de son établissement, rémunérés en heures supplémentaires. «Quand ces derniers ne peuvent répondre, les écoles à l’hôpital suppléent, à condition qu’une convention soit passée avec l’établissement de l’élève », conclut Chantal Yandza.

Pour aller plus loin

« Elèves malades : l’école à l’hôpital ou à domicile» sur le site du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports

Le site de la Fédération pour l’enseignement des malades à domicile et à l’hôpital

« Les droits de mon enfant soigné, hospitalisé »sur le site de l’association Sparadrap

Nos articles

« Enfants malades : l’école à la maison, c’est possible !»

« Comment faciliter la scolarisation de son enfant handicapé »

« Aide aux élèves handicapés : un métier indispensable ! »

« Sur le chemin de l’école inclusive »

« Congé enfant malade, mode d’emploi »

Source : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/vivre-avec-un-handicap/enfant-et-handicap/enfant-hospitalise-l-ecole-vient-a-lui

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.