Les Nations Unies réaffirme à l’autonomie et l’autodétermination des corps, et particulièrement en situation de handicap !

L’UNFPA est l’agence directrice des Nations Unies en charge des questions de santé sexuelle et reproductive.

Mon corps m’appartient. Combien de femmes et de filles peuvent librement proclamer ce principe ?

Nous avons chacune et chacun le droit de disposer de notre corps et devons être en mesure de faire nos propres choix en conséquence, avec le soutien de celles et ceux qui nous entourent, et de la société en général.

Pourtant, des millions de personnes sont privées de leurs droits, dont celui de refuser d’avoir des relations sexuelles, celui de choisir leur conjoint(e) ou encore celui de décider du moment pour avoir un enfant.

Nombreuses sont celles qui se voient refuser ce droit en raison de leur origine ethnique, de leur sexe, de leur orientation sexuelle, de leur âge ou de leur éventuel handicap.

Leur corps ne leur appartient pas. 

Laisser un commentaire