Vieillir avec des troubles psychiques : des difficultés croissantes et un manque de réponses adaptées.

Les personnes en situation de handicap connaissent aujourd’hui un accroissement considérable de leur espérance de vie. La question de cette avancée en âge et des réponses à y apporter en termes d’accompagnement médicosocial est très prégnante et fait l’objet de nombreuses transformations et innovations dans le champ institutionnel du handicap.

Pourtant, il apparait que les besoins spécifiques des personnes handicapées psychiques vieillissantes sont encore peu pris en compte.

Les données relatives à l’espérance de vie des personnes présentant des troubles psychiques sont préoccupantes : d’après une étude de l’IRDES (Institut de recherche et documentation en économie de la santé) parue en septembre 2018, « la réduction de l’espérance de vie des individus suivis pour des troubles psychiques atteint en moyenne 16 ans chez les hommes et 13 ans chez les femmes avec des variations en fonction des troubles considérés. Ces individus ont des taux de mortalité deux à cinq fois supérieurs à ceux de la population générale, quelle que soit la cause de décès, et un taux de mortalité prématurée quadruplé » (IRDES, 2018, p.1).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.