Des inquiétudes sur le développement d’un enfant : des centres vous accompagnent !

Les difficultés de développements de votre enfant peuvent nécessiter un diagnostic, un accompagnement et des soins. Les centres d’action médico-sociale précoce (Camsp) proposent des consultations et des soins pris en charge à 100 %.

Les pouvoirs publics ont pour ambition de proposer un centre d’action médico-sociale précoce (Camsp) à moins de trente minutes de chaque famille. Ces centres sont composés d’une équipe pluridisciplinaire* dédiée à l’accueil des enfants, jusqu’à 6 ans, présentant des difficultés de développement ou un handicap avéré.

« Les familles viennent à nous parce qu’elles sont inquiètes, témoigne Caroline Philippe, pédiatre et directrice d’un Camsp à Strasbourg (Bas-Rhin). Elles peuvent aussi être orientées par leur médecin, un professionnel de la petite enfance ou la protection maternelle infantile (Pmi) si des troubles du neuro-développementont été détectés chez l’enfant.»

Ces centres proposent une aide personnalisée : écoute des parents, bilan de dépistage des troubles de l’enfant, mise en place d’un projet de soins construit avec la famille. «Souvent, l’enfant a déjà un parcours très médicalisé, nous essayons de proposer une approche plus globale, qui prenne en compte son développement, ses compétences, sa socialisation, sa place dans la fratrie », explique Caroline Philippe.

Avoir accès à un Camsp n’empêche pas d’avoir recours à des professionnels libéraux en complément. Les professionnels de santé privilégient le libre choix des parents et, si nécessaire, établissent un lien avec des professionnels extérieurs qui connaissent bien l’enfant.

Ne pas rester isolé

Dans un Camsp, certaines difficultés liées au développement trouvent des réponses grâce à des ateliers en groupe centrés sur différentes pathologies ou besoins, tandis que d’autres nécessitent des séances individuelles avec un professionnel. «Ce qui fait notre compétence et nous vaut la reconnaissance des parents, c’est le suivi sur la durée et l’accompagnement de la famille », souligne la pédiatre.

Les enfants ont besoin d’être encouragés et de se sentir soutenus pour progresser, d’où l’importance du dépistage précoce. Mais les parents doivent aussi mobiliser leurs forces pour soutenir le développement de l’enfant. Une aide aux démarches liées au handicap, une aide à l’intégration sociale et scolaire, une aide psychologique les soulagent de façon utile.

«Mon conseil est de ne pas rester isolé face à ses inquiétudes, d’en parler avec son médecin, de ne pas dramatiser, mais d’agir au plus vite pour une prise en charge adaptée», ajoute Caroline Philippe.

* Pédiatre, infirmier puériculteur, éducateur de jeunes enfants, orthophoniste, psychomotricien, psychologue, ergothérapeute, orthoptiste…

Pour accéder à la carte des CAMSP en Lorraine, cliquer ICI.

Pour aller plus loin

Le site handicap-agir-tot.com

Le site enfant-different.org

« Dépistages et prévention chez l’enfant » sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé

Les articles de la CAF

« Parents d’enfants handicapés : vous n’êtes pas seuls ! »

« Comment réagir à l’annonce du handicap de son enfant ? »

« Handicap de l’enfant : à prendre en charge au plus vite »

Source : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/vivre-avec-un-handicap/enfant-et-handicap/retards-de-developpement-des-centres-vous-accompagnent

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.