Quels enjeux les élections régionales peuvent avoir sur les situations de handicap ? : Le Comité d’Entente Régional Handicap du Grand-Est interpelle les candidats.

Elections Régionales – juin 2021

Créé en 2016, le Comité d’Entente Régional Handicap Grand Est (CERHGE) est un groupement informel d’Associations, Fédérations et Collectifs, intervenant dans le champ du handicap, à but non-lucratif, en Région Grand Est. Son but est d’œuvrer pour la promotion des droits, l’accès à la citoyenneté des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants, de partager et faire remonter les informations obtenues par ses membres siégeant dans les différentes instances, de coordonner la représentation collective et la défense des personnes en situation de handicap quels que soient leur handicap, leur âge et leur choix de mode de vie.

Depuis le 1er janvier 2016, les Régions de France métropolitaine ont vu leurs champs d‘action redéfinis par la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) :  prérogatives partagées avec les départements (tourisme, sport culture…), et compétences exclusives.

Concernant ces compétences Le CERHGE insiste sur deux principes qui doivent guider l’approche du handicap par la Région Grand Est :

  • La Région doit mettre en œuvre une politique transversale et intégrée du handicap.
  • La Région doit fonder sa politique sur le concept d’ « accessibilité universelle ». Celui-ci s’adresse à toutes les personnes en situation de handicap (PSH), quel que soit leur handicap et à l’ensemble de la population. Cet objectif doit être inscrit dès la conception d’un projet en vue de l’adaptation de celui-ci aux besoins de tous.

Concernant :

  • L’aménagement du territoire et l’environnement : le CERHGE demande aux élus régionaux de rompre l’isolement des PSH et des personnes âgées par une véritable politique de développement du monde rural et d’équilibre des territoires : services de proximité, amélioration du cadre de vie, du logement, des transports, du bien-être et de l’épanouissement de la population, en permettant un accès équitable à la vie sociale, culturelle, sportive, associative, au tourisme
  • En assurant à l’ensemble des citoyens une réelle accessibilité à l’espace public, par :
  • L’organisation d’une chaîne d’accessibilité ininterrompue du déplacement (transports publics, signalétique, parking, voirie …), dans la Région Grand Est mais aussi vers les Régions limitrophes et pays voisins.
  • L’accessibilité de l’information (braille, pictogrammes, numérique…).
  • La garantie de services publics de proximité accessibles
  • La garantie de l’accès aux technologies de communication (internet, télévision par satellite, …) sur l’ensemble du territoire.
  • En innovant en faveur de l’autonomie en matière de logement :
  • Avoir le réflexe de l’habitat adapté (y compris pour l’habitat ancien), du bâti intelligent (nouvelles modalités de construction, automatisation complexifiée de l’habitat …), des plateformes de services, du logement inclusif
  • Développer l’économie durable et solidaire : impulser et utiliser les nouvelles technologies, encourager les innovations domotiques et numériques, soutenir les projets de recherche.
  • Fournir un appui à l’entrepreneuriat.
  • Encourager le sport de masse, le sport adapté, pour le vivre ensemble, la mixité sociale et le bien-être de tous
  • Soutenir la culture accessible à tous, sur l’ensemble du territoire
  • Promouvoir l’accessibilité des équipements culturels et sportifs
  • Développer une offre touristique adaptée et accessible : accessibilité des sites, mais aussi des activités, des lieux d’hébergement et encourager la formation à l’accueil de publics ayant des besoins spécifiques.
  • La santé : Les tendances sociétales (développement de la médecine ambulatoire, renforcement du maintien à domicile des personnes âgées et des personnes handicapées) augmentent les besoins de services appropriés et de personnels qualifiés. Or, la Région Grand Est souffre d’un déficit d’attractivité pour les professionnels de santé.
  • Le CERHGE demande aux élus de la Région de soutenir l’accès à la santé pour toutes et tous, sur tout le territoire par :
  • La lutte contre la désertification médicale, en ville ou en milieu rural et le soutien au développement de la télémédecine, de la téléconsultation.
  • La coopération transfrontalière.
  • L’action en faveur d’un environnement propice à la santé, notamment au moyen du Plan régional santé environnement : dans les objectifs d’urbanisation et d’aménagement du territoire, vérifier les impacts des projets d’infrastructures routières (enjeux Air et Bruit), et les accompagner d’études sanitaires de l’exposition de la population à la pollution
  • Augmenter le nombre de places /carrières sanitaires et sociales et participer à leur revalorisation
  • Les lycées : construction, entretien et fonctionnement des lycées (enseignement général et enseignement agricole).
  • Le CERHGE demande aux élus d’engager l’accessibilité de tous les établissements (formation initiale et continue), en déterminant les sites prioritaires et en fixant des objectifs atteignables et quantifiables.
  • Lycée 4.0 : de nouveaux outils pour apprendre : le CERHGE félicite la Région pour cette initiative bénéfique pour les élèves en SH et souhaite la voir perdurer
  • L’orientation : Chacun peut s’informer sur les métiers, les formations et l’évolution professionnelle et/ou être conseillé grâce à un réseau de lieux d’accueil. Mais une attention particulière doit être portée à la formation des conseillers afin qu’ils intègrent les particularités des différents handicaps et puissent au mieux conseiller les lycéens en SH pour faire leurs choix d’orientation scolaire et professionnelle.
  • La formation professionnelle, la reconversion et l’emploi : le CERHGE demande aux élus de soutenir une action partenariale autour de la PSH en se donnant pour objectif
  • De relever le niveau de qualification qui reste un frein majeur de l’accès à l’emploi des PSH
  • De veiller à l’accessibilité de l’ensemble de la chaîne de formation (du transport au contenu des formations en passant par l’adaptation du matériel pédagogique et des temps de formations et … du logement).
  • L’Engagement et la citoyenneté : la Région Grand Est a exprimé la volonté de profondément renouveler le lien de proximité avec les citoyens, en créant les conditions permettant aux citoyens et aux territoires de participer, de manière effective, aux décisions prises par la Région en citant les associations comme acteurs incontournables. Les associations du secteur handicap demandent aux élus de les inclure dans ces acteurs incontournables.
  • La gestion des programmes européens (FEDER etc. …) : un accompagnement des associations serait apprécié face à la difficulté de monter un dossier accessibilité à ces fonds.

Document élaboré par les membres du Comité Régional Permanent du CERHGE :

AAAL GE – AAIMC-NE- AFM Téléthon – AFTC – APAJH GE – APF – Collectif Handicap 54 – Collectif Handicap 57 – Collectif Marnais – GIHP – GLIP Lorraine Alsace –

UNAPEI GE – UNAFAM GE – URIOPSS GE

Contact : contact.cerhge@laposte.net

Laisser un commentaire