Intelligence artificielle, internet, télétravail, enseignement à distance, commerce en ligne, les pratiques digitales se développent dans tous les domaines. De nombreuses entreprises ont engagé leur transition numérique et cherchent aujourd’hui des talents qui possèdent des compétences numériques.

En France, plus de 200 000 postes seront à pourvoir d’ici 2025. Dans un futur proche, le numérique pourrait représenter deux emplois sur trois.

Pour autant les personnes handicapées sont peu nombreuses aujourd’hui à tenter leur chance dans ce domaine à fort potentiel. Les principales raisons expliquant cette sous-représentation sont une méconnaissance des opportunités du secteur, une représentation stéréotypée du handicap par les recruteurs et des parcours vers l’emploi qui n’invitent pas suffisamment
à s’orienter et à se former à ces métiers.

De ces constats est né notamment le projet THalent Digital porté par l’Agefiph, qui vise à former et accompagner les personnes en situation de handicap vers les métiers du numérique.

Outre les opportunités d’emploi, le numérique offre de nombreuses possibilités en matière d’accès à l’information et pour développer les échanges. Pour les personnes en situation de handicap, cela ouvre la voie à de nouvelles solutions pour compenser le handicap, gagner en autonomie dans la vie quotidienne et dans l’emploi. Pour autant, il est impératif de veiller à l’accessibilité de ces technologies et services afin qu’ils soient inclusifs et ne génèrent
pas de nouvelles fractures.

L’enjeu de notre action est que les relations entre numérique et handicap soient vertueuses et contribuent à réduire les inégalités et favoriser l’inclusion. Nous sommes convaincus
que la révolution numérique en cours peut et doit se faire au bénéfice de tous pour une société toujours plus inclusive.

CHRISTOPHE ROTH
Président de l’Agefiph

Laisser un commentaire