La Situation de Handicap Cognitif liée à un Traumatisme Crânien

Le   présente la Situation de Handicap Cognitif liée à un Traumatisme Crânien

Les structures anatomiques et fonctions organiques altérées :

Le traumatisme crânien est une lésion diffuse du cerveau, consécutive à un choc traumatique.

Les séquelles sont propres à chaque situation:

  • Neurologiques : épilepsie, syndrome cérébelleux, aphasie, apraxie, dysphasie, dyslexie, dysgraphie, hémiparésie, tremblements, mouvements anormaux…
  • Neuropsychologiques (atteinte des fonctions cognitives) :

Trouble de la mémoire et de l’orientation temporo – spatiale (perte des souvenirs antérieurs pouvant remonter à plusieurs années – des possibilités de mémorisation à court ou long terme, difficulté ou impossibilité à se repérer dans le temps, à inscrire de nouveaux apprentissages, à s’orienter…)

Trouble du langage : ralentissement, dysarthrie, …

Trouble de la pensée : altération plus ou moins importante du raisonnement logique, perte de l’autocritique, difficulté ou impossibilité d’élaborer des stratégies simples ou complexes, de manier l’abstraction, difficulté de maintenir l’attention, lenteur de la pensée…

  • Neuropsychiatriques : Syndrome frontal (troubles de mémoire, apathie voire indifférence), névrose traumatique liée au traumatisme psychologique initial, syndrome post – commotionnel associant la triade céphalées –vertiges – insomnies à des troubles de l’efficience intellectuelle, syndrome dépressif post-traumatique, hystérie post-traumatique,…
  • Neurocomportementaux : euphorie, impulsivité mal contrôlée, familiarité parfois excessive, désinhibition, instabilité, dépression lorsque la personne prend conscience de ses déficits.

Les limitations d’activités générant restrictions de participation à la vie sociale :

La perte des repères spatio-temporels, sociaux, familiaux et professionnels et la grande variabilité du handicap rendent la schématisation difficile – impossible.

Difficultés voire impossibilité à réaliser l’ensemble des gestes de la vie quotidienne seul et sans stimulation (se lever, se laver, prendre soin de son corps, s’habiller et se déshabiller, manger-boire, se déplacer, parler, communiquer …).

Variabilité d’un moment à l’autre (mais ceci ne doit pas nous faire douter de la véracité du trouble).

Invisibilité, l’absence de lésion ne doit pas nous rassurer à bon compte sur l’intégrité des fonctions (exemple : les pertes d’équilibre fréquentes ne s’expliquent pas par des lésions).

  • Ectopie, réaction inappropriée au contexte environnant de type actes impulsifs, réactions incohérentes, apragmatisme.
  • Les facteurs environnementaux: incompréhension, isolement, non accès à l’emploi et à la formation, dissolution des liens affectifs – familiaux et amicaux.
  • Les facteurs personnels: le mode de vie, le projet de vie, les aspirations.

CONCLUSION: Le handicap cognitif – ses séquelles et ses répercussions – sont invisibles pour la personne non avertie. La spécificité essentielle des séquelles des traumatisés crâniens tient en l’association quasi constante, à des degrés divers, de différents types de déficit: imprévisibles, elles sont extrêmement variables dans leur gravité, leur aspect, et leur date d’apparition. Cette variabilité peut modifier aussi l’expression du handicap d’un moment à l’autre de la journée. L’évolution est variable, en dents de scie, par paliers et notamment conditionnée par l’environnement familial, social et professionnel. Les compensations indispensables sont : l’aménagement de l’environnement personnel, une prise en charge multidisciplinaire (avec l’importance du référent unique), suivi médical (médecin rééducateur – psychiatre – psychologue – médecin traitant), rééducation (kiné – ergo – orthophoniste – orthoptiste), suivi psychosocial (stimulation à la vie quotidienne par la présence d’un tiers).

Les associations du CH 54 concernées par ce type de handicap :

  • AFTC Lorraine : Association des Familles de Traumatisés Crâniens et Cérébro-lésés

Accompagnement personnalisé, suivi dans les parcours de vie, soutien aux aidants, Groupes d’Entraide Mutuelle dédiés, Intermédiation Locative et Gestion de logements collectifs accompagnés, intégration socioprofessionnelle.

Rue des Aulnes – Tour panoramique  54320 Maxéville

03 83 54 38 96 – aftc.lorraine@gmail.com – www.aftc.lorraine.org

Présidente : Mme Josette BURY

  • France AVC Lorraine

Centre socio culturel Les Vacons

10, allée des jardins Montigny les Metz 57950

Président : Gérard ABEILLE

Correspondants 54 : Chantal et Jean Paul FABRY

06 41 36 06 20 (Dept 54)

france-avc-lorraine-meurtheetmoselle@orange.fr