Le Conseil de la Vie Sociale : un outil pour l’expression des personnes déficientes intellectuelles.

Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal’Secco, le 06-12-2015

Nous Aussi, la première association de personnes déficientes intellectuelles auto-représentées, a revendiqué, fin novembre 2015, lors de son Assemblée générale, que des « droits à une vie autonome, de couple et de famille ne restent plus de vains mots ». Elles disent vouloir « avoir une vie comme les autres » mais regrettent que leurs droits, pourtant reconnus par la Convention internationales relative aux droits des personnes handicapées, ne soient pas effectifs.
Un droit à la vie autonome et pourquoi pas en couple

C’est notamment le cas du droit à une vie autonome. La position de l’association est claire : « Etre autonome, c’est pouvoir décider pour sa vie, c’est être libre, c’est pouvoir choisir. ». Un document a donc été rédigé, en facile à lire et à comprendre (FALC) qui détaille ces revendications avec des mots simples, compréhensibles par tous (en lien ci-dessous). Par exemple, la possibilité de vivre en appartement ou maison avec l’aide de services adaptés, de type SAVS (Services d’accompagnement à la vie sociale). L’association s’est également exprimée sur les « entraves à une vie de couple ou de famille ». Selon elle, « la vie affective et sexuelle et la parentalité des personnes handicapées intellectuelles restent des sujets tabous. » Ses membres demandent donc à être accompagnés sans préjugés sur ces questions, par des services spécialisés mais aussi par ceux destinés au grand public. Jusqu’à se poser la question de l’adoption…

Un guide pour comprendre les CVS

« Concernant tant l’autonomie que la vie de couple, les établissements médico-sociaux qui accompagnent les personnes handicapées intellectuelles doivent changer ou améliorer leurs pratiques, explique Cédric Mametz, président de Nous Aussi. Pour cela, les Conseils de la vie sociale, lieux de concertation dans les établissements, ont un rôle important à jouer. ». C’est pour aider les personnes accompagnées à mieux comprendre et utiliser ces entités que l’association publie le guide « Le CVS pour tous ». En 130 pages illustrées d’exemples concrets, il propose des informations, des explications et des conseils. Utile à tous, ce guide est accessible pour les personnes accompagnées grâce au facile à lire et à comprendre, au prix de 10 euros.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.