La CNSA envisage la création d’une mission nationale d’audit et de contrôle des MDPH

Virginie Magnant, directrice de la CNSA, a dévoilé devant les députés les ambitions de la caisse concernant l’évolution des MDPH. Révision des outils de pilotage et de répartition des moyens, mission nationale d’audit et professionnalisation de l’accueil au programme. Auditionnée par les députés le 14 mai dernier dans le cadre d’une mission d’enquête sur l’inclusion des élèves handicapés, Virginie Magnant, nouvelle directrice de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), a profité de son intervention à l’Assemblée nationale pour revenir sur les velléités de l’agence en matière de pilotage des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).
  Ces structures, dont le « fonctionnement vieillissant » était présenté par la secrétaire d’État en charge des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, comme un frein aux parcours des usagers (lire notre article), font en effet l’objet de larges réflexions dans le cadre de la Conférence nationale du handicap (CNH) 2019. Face au « très gros enjeu de repositionnement » évoqué alors, la CNSA, précise aujourd’hui sa directrice, s’est donné pour mission de revoir l’amélioration du fonctionnement des MDPH dans le cadre d’un groupe de travail dédié. Constitué dans le cadre de la préparation de la CNH, et copiloté par la caisse aux côtés de Corinne Segrétain, conseillère départementale de la Mayenne, entend notamment lutter contre des disparités territoriales.

Un socle d’allocation des moyens « irréfragable« 

« La CNSA[…] soutient un certain nombre de propositions qui sont portées par le groupe pour renforcer l’équité des moyens entre les MDPH afin de revoir des dotations il est vrai historiques [et] le fonctionnement d’accords locaux anciens. » À ce titre, la directrice espère tendre vers une allocation de moyens « mieux objectivée, plus équitable, qui prenne certainement en compte un socle irréfragable entre départements,[…] auquel soit ajoutée une part qui soit plus liée à la taille de la population« .

Pour ce faire, la CNSA entend renforcer non pas seulement les outils d’animation des MDPH, mais « probablement » ceux de pilotage. « C’est la raison pour laquelle nous imaginons qu’il serait possible de créer une mission nationale d’audit et de contrôle des MDPH« , a précisé Virginie Magnant. Pour pouvoir « regarder de plus près[…], très concrètement, comment les outils que nous avons produits avec eux sont mis en œuvre et sont utilisés« , et engager au besoin des plans d’amélioration en cas de retards et de disparités avérés.

Par ailleurs convaincue que l’amélioration de la réponse à l’usager doit passer par l’accueil, la CNSA a également fait savoir sa volonté de « muscler » la professionnalisation des responsables de l’accueil des MDPH. Cet aspect de la prise en charge, désormais constitué en réseau, est considéré à ce titre comme un volet dans lequel il est « indispensable d’investir« .

Source : https://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20190517-politique-de-sante-la-cnsa-envisage-la-creation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.