A l’occasion de la Journée Mondiale des Mobilités et de l’accessibilité, des associations se mobilisent !

9 personnes sur 10 éprouvent des difficultés dans leurs déplacements au quotidien Personnes âgées, en situation de handicap, en surpoids, parents avec des poussettes… nous sommes toutes et tous concernés par le manque d’accessibilité.

Et ne pas pouvoir se déplacer librement et accéder à tout, partout, c’est être privé de ses droits fondamentaux.
C’est tout au long du cheminement que l’accessibilité est nécessaire. Un trottoir accessible pour se rendre à un cinéma qui ne l’est pas ou un cinéma accessible étant desservi par un transport qui ne l’est pas…

Autant de ruptures sur un parcours qui creusent les inégalités et renforcent le sentiment d’isolement.

Trottoirs trop hauts, trop étroits, encombrés, devers, pavés, absence de bancs publics, marches, entrées trop étroites, portes trop lourdes… : au quotidien, de nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens ont des difficultés à circuler dans la rue, à accéder aux bâtiments, à prendre les transports en commun…

Comment, dans ces conditions, se déplacer librement, faire ses courses, faire valoir ses droits, se loger, se soigner, avoir une vie sociale et culturelle…

L’accessibilité tout au long du chemin est un devoir et un droit pour toutes et tous afin de rendre la vie et la ville plus belle.

Source : Steven HODIER, APF France Handicap, avril 2021.

Laisser un commentaire