Violences sexuelles des personnes : recensement par questionnaire ANONYME !

Nombreuses personnes handicapées qui subissent et/ou sont témoins de violences sexuelles n’osent pas en parler. Certaines ont peur de ne pas être crues, entendues, comprises.

Résultat : les violences sexuelles à l’encontre des personnes handicapées sont trop peu envisagées et/ou dépistées. Pourtant, plusieurs rapports montrent qu’avoir un handicap expose plus aux violences sexuelles.

Pour rappel : Les violences sexuelles sont toutes les situations dans lesquelles une personne vous a imposé :
-de faire des choses avec les parties intimes de votre corps (sexe, fesses, seins.) et/ou les siennes.
-un ou des propos à caractère sexuel.

En d’autres termes, il s’agit de situations SUBIES et NON DESIREES au cours desquelles vous n’avez pas PAS donné votre accord, vous n’avez PAS dit “Oui”.

Ce questionnaire a été créé pour qu’un plus grand nombre de personnes, quelque soit la situation de handicap, puisse y répondre.

  • Pour ce questionnaire, vous pouvez vous faire accompagner par quelqu’un de votre choix. Certaines questions peuvent être difficiles. Si vous n’êtes pas à l’aise, sentez-vous LIBRE d’arrêter. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses.
  • Ce questionnaire est ANONYME c’est à dire que votre nom reste caché.
  • Pour écouter les questions et les choix de réponses, veuillez cliquer sur cette flèche “►”.
  • Pour votre confort, il est préférable de remplir ce questionnaire via un ordinateur et non via un smartphone.

Ce questionnaire ANONYME vise à évaluer le nombre de personnes handicapées qui subissent des violences sexuelles.

Ce questionnaire a été construit grâce aux remarques aux conseils d’associations dont l’Association francophone des femmes autistes (AFFA), Cap Handicap, de psychologues (Séverine Leduc, Virginie Cloud-Benard) et à l’aide de la série de livres “Si on en parlait” ( éditions Harper Collins, auteurs : Andréa Bescond et Mathieu Tucker ) et des sites de pictogrammes.

Les résultats seront rendus publics et serviront d’éléments pour des enquêtes journalistiques.
(PS : Pour des raisons de lisibilité, les auteurs n’ont pas pu opter pour l’écriture inclusive)

Cliquez ici pour accéder au questionnaire

Questionnaire réalisé par Stéphanie Plasse, journaliste indépendante en collaboration avec Marie Rabatel, présidente de l’AFFA Ce questionnaire a été déposé à l’INPI, toute reproduction est soumise à autorisation: stephanie.plasse@gmail.com

Laisser un commentaire