Le CNCPH observe que la situation des aidants familiaux de personnes handicapées reste insuffisamment prise en compte. Malgré l’existence de certaines aides (Prestation de compensation du handicap, Allocation journalière de présence parentale, Allocation journalière de proche aidant), le soutien apporté aux aidants reste insuffisant.

De plus, l’accompagnement apporté aux personnes handicapées (aide humaine d’une tierce-personne, solutions d’accueils) est lacunaire. Tout cela conduit à une absence de liberté de choix pour la personne handicapée comme pour son aidant : la personne handicapée est dépendante de son aidant familial, l’aidant familial doit assumer ce rôle sans réellement le choisir.

Le CNCPH souhaite par cette motion détailler les évolutions nécessaires pour garantir la liberté de choix des personnes handicapées et de leurs aidants, et prévenir l’épuisement des aidants familiaux.

La motion du CNCPH relative aux aidants familiaux lors de l’assemblée plénière du 19 novembre 2021 rappelle qu’une “grande partie des personnes handicapées n’ont pas accès à la PCH, ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas recourir à l’aide humaine d’une tierce-personne rémunérée et sont forcées de s’appuyer sur le soutien bénévole de leur aidant familial” 

Laisser un commentaire