Discriminations à l’embauche : un MOOC et un guide pour dire stop !

Le Défenseur des droits déclare la guerre aux discriminations ! Après un MOOC à destination du grand public, il sort un guide à l’attention des acteurs de l’emploi privé. L’objectif : un recrutement plus juste. 18 septembre 2019 • Par Cassandre Rogeret / Handicap.fr

Illustration article

« Pour un recrutement sans discrimination » ? Pour donner des pistes aux employeurs, le Défenseur des droits (DDD) publie un guide à l’attention de ceux du privé (en lien ci-dessous), réalisé avec l’appui de professionnels de l’emploi tels que À compétence égale, l’ANDRH (Association nationale des directeurs des ressources humaines), l’APEC (Association pour l’emploi des cadres), Pôle emploi et Prism’emploi. Leitmotiv : près de la moitié des saisines qu’il traite en matière de discrimination concerne le domaine de l’emploi, et impacte, notamment, les personnes en situation de handicap.

Cadre juridique accessible

Les réclamations adressées au DDD soulignent la méconnaissance du droit de la non-discrimination de la part des recruteurs qui peuvent se voir condamnés sans avoir eu l’intention ni l’impression de discriminer. Ce guide a donc pour objectif de rendre plus accessible le cadre juridique entourant les pratiques de recrutement, de la définition du besoin de l’entreprise à l’embauche effective, en passant par l’étape de l’entretien. Pour chaque situation concrète exposée (l’entreprise propose un « job étudiant », impose aux femmes le port de talons aiguilles, réserve un poste aux personnes handicapées ou à des femmes pour promouvoir la mixité, etc.), il fournit des conseils facilement applicables et tente de faire évoluer les comportements en agissant sur les représentations les plus répandues dans la société.

Pas de discrimination positive

Mais qui dit non-discrimination ne dit pas privilège ! Pas question non plus de faire de la discrimination positive, c’est-à-dire de privilégier une personne du fait de sa différence. Dans le module consacré aux travailleurs handicapés, le DDD précise que, si une entreprise souhaite embaucher un travailleur handicapé pour respecter l’obligation d’emploi (les fameux 6 %), elle doit ouvrir son annonce à « toutes et tous ». « Le fait de flécher des postes pour les personnes handicapées contribue à les enfermer sur des emplois spécifiques et renforce la ségrégation professionnelle », précise le guide. A ce titre, le contenu de l’offre d’emploi ne doit contenir aucune mention discriminatoire. Les mentions « poste réservé aux personnes en situation de handicap », « bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH) » ou encore « public reconnu travailleur handicapé uniquement » sont proscrites !

MOOC pour combattre les discriminations

Dans la même veine, le MOOC « Les discriminations : comprendre pour agir », lancé par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), en collaboration avec le DDD, propose trois séances en ligne pour prévenir et éviter les situations discriminantes (article en lien ci-dessous). Ce cours, gratuit, débutera le 18 novembre 2019 et se déroulera sur trois semaines. Avis aux intéressés, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 2 décembre 2019 (lien ci-dessous) sur la plateforme FUN !

Guide pour un recrutement sans discrimination du Défenseur des droits

S’inscrire au MOOC « Les discriminations : comprendre pour agir »

Source : https://emploi.handicap.fr/a-discriminations-embauche-guide-pour-dire-stop-12211.php

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.