l’Allocation Adulte Handicapé passe à 900 euros à taux plein à partir du 1er novembre 2019.

Le montant maximum de l’allocation aux adultes handicapés (Aah) a augmenté de 40 euros au 1er novembre. Les critères d’attribution et les démarches à accomplir pour en bénéficier restent, eux, inchangés.

C’est l’aboutissement d’une mesure annoncée par le gouvernement il y a plus de deux ans, en septembre 2017 : le montant maximum de l’allocation aux adultes handicapés (Aah) atteint désormais 900 euros pour les personnes qui en bénéficient à taux plein. Après une première augmentation de 819 à 860 euros en novembre 2018, cette nouvelle hausse de 40 euros est entrée en vigueur au 1er novembre 2019.

« Le premier versement correspondant interviendra à partir du 5 décembre », précise Guillaume Autour, conseiller technique à la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf). Même les personnes en situation de handicap qui ne perçoivent pas le montant maximum pourront voir leur allocation augmenter.

L’Aah varie en fonction des ressources et de la situation familiale et professionnelle des allocataires. Depuis 1975, les caisses d’Allocations familiales (Caf) la versent afin de garantir un minimum de revenus aux personnes en situation de handicap. Pour en bénéficier, vous devez avoir au moins 20 ans et un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % (entre 50 % et 79 % pour certaines personnes, parfois dès 16 ans).

Un nouveau formulaire

Le site mes-aides.gouv.fr vous permet d’effectuer une simulation pour connaître vos droits à l’allocation aux adultes handicapés. Si votre situation correspond aux critères, vous pouvez adresser une demande d’Aah à la maison départementale des personnes handicapées (Mdph) proche de chez vous.

Pour ce faire, utilisez le nouveau formulaire disponible sur le site officiel de l’administration française, en ne complétant que les rubriques qui vous concernent. Votre demande doit être accompagnée d’un certificat médical de moins de six mois, d’un justificatif de domicile et d’une copie d’une pièce d’identité.

Avec ou sans emploi : les options varient

Si vous exercez une activité professionnelle, tout en bénéficiant de l’Aah, sachez que l’allocation peut se cumuler à la Prime d’activité. A l’inverse, « si vous bénéficiez de l’Aah à taux plein, mais que vous n’exercez pas d’activité professionnelle, votre Caf étudiera votre droit à la majoration pour la vie autonome (Mva) », ajoute Guillaume Autour.
 

Pour aller plus loin

« L’allocation aux adultes handicapés (Aah) » sur le site de la Caf

L’allocation aux adultes handicapés (Aah) sur le site officiel de l’administration française

Le descriptif de l’Aah « facile à lire et à comprendre » proposé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)

Source : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/vivre-avec-un-handicap/vos-droits/handicap-l-aah-passe-a-900-euros-a-taux-plein

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.