La pension d’invalidité, comment ça marche ?

Après un accident ou une maladie entraînant une perte d’activité, vous pouvez toucher une pension d’invalidité. Elle vous est versée par la caisse primaire d’Assurance maladie (Cpam), sous certaines conditions.
Pour préserver votre autonomie après un accident ou une maladie vous empêchant de reprendre votre activité professionnelle, une pension d’invalidité peut vous être versée, tous les mois, afin de combler la baisse de vos revenus. Cette dernière est à différencier de l’indemnisation pour incapacité permanente qui survient si vous êtes victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle.

Pour y avoir droit, « vous devez avoir moins de 62 ans et justifier d’au moins 600 heures de travail salarié au cours des douze mois qui précèdent la constatation médicale de l’invalidité », détaille un téléconseiller de l’Assurance maladie.

De plus, votre capacité de travail doit être réduite d’au moins deux tiers. « Cette appréciation est fixée par un certificat médical. C’est sur ce document que se basera la caisse primaire d’Assurance maladie (Cpam) pour attribuer ou non la pension d’invalidité », précise l’expert. Votre Cpam peut vous accompagner tout au long des démarches à effectuer. Les délais de traitement d’un dossier peuvent s’étendre jusqu’à deux mois, alors n’hésitez pas à prendre contact avec l’antenne de votre département dès maintenant.

Une majoration pour tierce personne

Le calcul du montant de la pension d’invalidité diffère en fonction de votre capacité à exercer une activité rémunérée et si vous avez besoin de l’aide d’une autre personne pour effectuer des actes de la vie courante. Dans ce dernier cas s’ajoute une majoration dite « pour tierce personne ». Vous pouvez consulter l’ensemble des montants pour chaque catégorie sur le site de l’Assurance maladie, ameli.fr.
Sous certaines conditions, vous pouvez cumuler d’autres aides, notamment l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi), et l’allocation aux adultes handicapés (Aah) différentielle. Pour cette dernière, renseignez-vous auprès de votre caisse d’Allocations familiales (Caf).

Si vous percevez une pension d’invalidité, pensez à conserver vos justificatifs de paiement sans limitation de durée, ils valident vos droits à la retraite. Vous cesserez de percevoir votre pension d’invalidité après votre départ à la retraite. En revanche, si vous poursuivez votre activité professionnelle après avoir atteint l’âge légal, vos indemnités continueront à vous être versées jusqu’à votre cessation d’activité, soit 67 ans au plus tard.

Une carte d’invalidité pour la vie courante

Selon le type de handicap que vous présentez, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) proche de chez vous peut vous fournir une carte d’invalidité.
Elle donne droit à l’exonération de la redevance audiovisuelle, des réductions sur les tarifs des transports en communs, des places réservées dans les transports…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.