Prendre un congé indemnisé pour s’occuper d’un proche : c’est possible pour tous !

Parent en perte d’autonomie, conjoint malade, enfant en situation de handicap… à partir d’octobre 2020, le congé, qui permet d’arrêter son activité professionnelle pour accompagner un membre de sa famille, bénéficiera d’une contrepartie financière.

L’indemnisation du congé de proche aidant est l’une des dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale 2020, visant à encourager le recours à ce congé spécifique, créé en 2017. Et ce n’est pas la seule ! S’adressant jusqu’à maintenant uniquement aux salariés (avec un an d’ancienneté au minimum, ce qui n’est plus le cas dans sa version 2020), il s’ouvre aux fonctionnaires, aux travailleurs indépendants et aux personnes en recherche d’emploi qui pourront faire le choix, pendant cette période, de suspendre leur allocation chômage.

« Autre évolution embarquée dans cette réforme : ce congé pourra désormais être pris de manière fractionnée, sous forme de journées ou même de demi-journées, indique Isabelle Brohier, responsable du pôle Solidarité et insertion à la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf). Une souplesse permettant de s’adapter au plus près des besoins des proches aidants. »

Les bénéficiaires toucheront une allocation journalière de proche aidant (Ajpa), qui vise à compenser une partie de la perte de salaire, dans la limite de soixante-six jours au cours du parcours professionnel. Son montant : 43,83 euros par jour pour une personne vivant en couple, et 52,08 euros pour une personne seule.

Ouverture de droits à la retraite

« Cette indemnisation sera versée par la caisse d’Allocations familiales (Caf) et la Mutualité sociale agricole (Msa) pour les agriculteurs, sans conditions de ressources, ajoute Isabelle Brohier. En revanche, elle sera imposable et soumise à la Csg-Crds, car elle constitue un revenu de remplacement, et ne sera pas cumulable avec une autre allocation. »

Bon à savoir : elle ouvrira des droits à la retraite. Sachez, enfin, que légalement, l’employeur ne peut pas refuser ce congé si le demandeur y a droit.

Pour aller plus loin

« Le congé de proche aidant » sur le site officiel de l’administration française

« Les congés et absences pour enfant malade » sur le site du ministère du Travail

Le site de l’Association française des aidants

Les articles de la CAF

« Solidarité : faire un don de congés, c’est possible ! »

« Enfant handicapé : quels congés pour les parents salariés ? »

« Parents d’enfants handicapés : quelle vie professionnelle ? »

Source : https://www.caf.fr/allocataires/vies-de-famille/vivre-avec-un-handicap/vos-droits/un-conge-indemnise-par-la-caf-pour-s-occuper-de-ses-proches

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.